fbpx
Fond noir abstrait

Prescription

Quelles sont les principales attentes des prescripteurs en matière de menuiserie aluminium et de thermolaquage ?

logo silhouette d'une personneMélanie Grammaticopoulos

Déléguée générale de l’ADAL (Association pour le Développement de l’Aluminium Anodisé ou Laqué)

9 avril 2021

9 avril 2021

Linkedin Facebook_Icon

« Qualimarine® apporte une garantie certifiée de la tenue de la laque dans le temps ».

Entretien avec Florent Guirois, référent prescripteur national du gammiste français Sepalumic.

Pouvez-vous tout d’abord nous présenter Sepalumic ?

Sepalumic conçoit et distribue des systèmes de menuiseries et de façades aluminium. C’est une entreprise familiale française de plus de 50 ans, avec sept sites de stockage implantés en régions, près de Rennes, de Bordeaux, de Dijon (à Genlis, où se trouve notre usine de thermolaquage), de Cannes (à Mouans-Sartoux, où est basé le siège social du groupe), mais aussi en Guadeloupe, à La Réunion, au Maroc et au Sénégal.

Nous avons trois types de clients : les industriels, qui nous commandent des profilés et accessoires, et vendent ensuite des menuiseries prêtes à poser ; les fabricants poseurs, qui interviennent sur les chantiers ; les menuisiers adhérents de notre réseau Grandeur Nature, spécialisé dans la fabrication de vérandas, de portails, de pergolas et de carports photovoltaïques, dont le dernier-né « Solcar System ».

Sepalumic réalise un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros et emploie 360 personnes. L’entreprise dispose d’une surface totale de stockage de 80 000 m2, transforme 10 000 tonnes de profilés par an et assure une surface de laquage équivalente à 300 hectares de profils et d’accessoires chaque année.

Notre usine de thermolaquage, de 40 000 m2, est située à Genlis, près de Dijon. Nous sommes d’ailleurs en train d’installer sur le site une deuxième chaîne de laquage, et bientôt des presses hybrides pour l’extrusion de profilés. Des presses qui seront alimentées à 50 % par de l’énergie renouvelable issue d’une ferme photovoltaïque construite à proximité.

Quelle est votre fonction au sein de Sepalumic ?

Mon rôle est de former les jeunes collaborateurs chargés de prescription qui arrivent chez nous. Et je m’occupe aussi de remonter à la direction de Sepalumic les informations essentielles du terrain, en provenance des prescripteurs – architectes, économistes de la construction et bureaux d’études.

Quelles sont justement les principales attentes des prescripteurs ?

Depuis quelques années, la menuiserie aluminium connaît de multiples changements : nouvelles normes, augmentation du nombre d’essais, construction de bâtiments à basse consommation d’énergie, avec de grandes surfaces vitrées… Dans ce contexte, les prescripteurs attendent de nous de vraies informations, claires et précises, avant de lancer leur dossier en appel d’offres. Ils s’assurent que les entreprises ont bien compris le projet et que celui-ci est réalisable.

Notre travail consiste à développer des produits, à créer des profilés et à les adapter aux besoins de l’architecte. Et pour satisfaire notre client fabricant poseur, nous travaillons également avec lui sur la rentabilité de son châssis : s’il faut extruder un profilé qui va lui permettre de gagner du temps en atelier ou en pose, on va le faire. Tout notre métier est là : entre la conception de l’architecte et la réalisation de notre client fabricant poseur.

Quelles sont, plus précisément, les attentes des prescripteurs en matière de menuiseries aluminium et de thermolaquage ?

En matière d’aluminium, ce qu’ils attendent avant tout, c’est de la finesse, un esprit menuiserie métallique (qui va se rapprocher un peu de l’acier), différentes teintes métallisées, granitées ou anodisées. C’est pourquoi nous leur proposons en particulier des teintes anodiques, obtenues par thermolaquage mais qui sont un contretypage des teintes de l’anodisation. 

Et en termes de pérennité et de résistance du thermolaquage ?

C’est une question qui s’est posée avec une acuité particulière et de manière récurrente en bord de mer. Des litiges ont eu lieu il y a quelques années, tous gammistes confondus, notamment sur la côte Atlantique… D’où la création de la certification Qualimarine®, qui nous permet aujourd’hui d’avoir un traitement de surface plus rigoureux, de façon à avoir une meilleure accroche et à éviter la corrosion filiforme. La pérennité de la menuiserie aluminium dans le temps est un critère hyper important pour nous et bien sûr l’une des principales attentes des maîtres d’ouvrage ou des architectes.

Que vous apportent dans ce domaine les certifications et les labels de qualité ? Et qu’apportent-ils aux architectes et aux prescripteurs ?

Cela rassure les prescripteurs d’avoir un traitement avec une traçabilité. En effet, lorsqu’elle est certifiée, toute la chaîne du thermolaquage est tracée, et des contrôles réguliers sont réalisés, y compris des contrôles « surprises », en particulier pour le label Qualimarine®. Les décapages acide et alcalin sont notamment des étapes très importantes pour obtenir une surface vraiment accrocheuse pour le thermolaquage.

Lorsque l’on passe des tôles à la plieuse, le thermolaquage Qualimarine® permet également, grâce à un très bon maintien de la peinture sur la matière, d’éviter les déchirures, qui sont autant de foyers de corrosion filiforme. La résistance est également supérieure lorsque l’on débite un profilé – car si l’accroche de la peinture n’est pas au top, de petites écailles vont apparaître au niveau de la coupe.

Les architectes sont-ils attentifs à ces labels et à ces certifications ?

Oui, surtout ceux qui ont plusieurs années d’expérience et ont déjà connu des sinistres. Les jeunes architectes ont plutôt tendance à se tourner vers l’anodisation ; c’est pourquoi nous leur proposons nos teintes anodiques obtenues par thermolaquage. Nous les rassurons au sujet de la teinte : grâce à un décapage rigoureux et contrôlé, l’accroche est supérieure à ce qu’elle était à une époque.

Qualimarine® apporte une garantie certifiée de la tenue supérieure de la laque dans le temps. Et les prescripteurs sont également rassurés par le site internet de l’ADAL où les entreprises certifiées sont référencées.

D’ailleurs, dans la mesure où nous ne connaissons pas toujours le lieu de l’implantation de la menuiserie que nous fabriquons, nous avons décidé, chez Sepalumic, d’appliquer systématiquement, en amont, la certification Qualimarine® pour tous nos profilés et toutes nos tôles, les accessoires devraient suivre courant 2021 et cela, quelle que soit leur teinte. Ce qui permet d’éviter les problèmes et les éventuels litiges.

Fond abstrait rouge
Fond abstrait rouge Fond abstrait rouge

Télécharger le Livre Blanc de l’Aluminium

Tout ce qu’il faut savoir sur l’aluminium dans l’architecture est dans la nouvelle édition du livre blanc de l’aluminium.

Fond abstrait rouge Fond abstrait rouge
Croix rouge

Inscrivez-vous à la newsletter

Ne ratez rien des actualités sur l’aluminium et recevez du contenu exclusif directement dans votre boite mail.